Archives des articles tagués Guérison

Green

Je me souviens d’une leçon très importante que j’ai reçue de la part d’une femme très sage qui, un jour, m’a dit :

 

« La relation que nous entretenons avec la Nature est la même que celle que nous avons avec notre corps ».

 

Aujourd’hui, en cette journée très spéciale et fort puissante en énergie, veuillez accueillir tout l’Amour que la Mère Nature a pour vous, tout comme tout l’Amour que vous ressentez pour elle.

Il y a tant de Lumière vert-émeraude qui émane de son Cœur envers nous tous et toutes aujourd’hui, et ce, en tout temps.

Accueillez cet Amour en vous-même, et unissez-vous aux royaumes des élémentaux, de la flore et de la faune. Ils ont des messages et des bénédictions à vous transmettre. Êtes-vous à l’écoute ? Êtes-vous ouvert(e)s à cette connexion à l’intérieur de votre Être parfait ?

Ouvrez votre cœur, et permettez à toute l’abondance, à la nouvelle croissance et à la guérison d’inonder tout votre Être !

Bienvenus chez Vous !

Amen

earthy

Publicités

Boy_CommonGroundWorld


Pamela transmet Jeshua

Traduit de l’anglais par Christelle Schœtte

Chers amis, je suis Jeshua. Je suis ici avec vous. Je ne suis pas visible pour vos yeux physiques, parce que je viens à vous depuis un espace intérieur, directement depuis le cœur. Ressentez ma présence.

Je salue chacun, chacune de vous, individuellement. Ressentez mon énergie circuler dans cette pièce. Ressentez mon étreinte quand je reçois la vôtre. Nous sommes amis, nous sommes comme les racines du même arbre. C’est notre but commun de nous enraciner profondément dans cette Terre afin de créer un bel arbre solide qui procurera un abri ombragé pour les autres.

Je célèbre ce jour avec vous, et cela emplit mon cœur de joie. Nous sommes une famille, une famille spirituelle qui transcende les âges et qui ne dépend ni du temps ni de l’espace. Il vous est toujours possible de puiser à notre source commune, nos racines communes, quand vous en avez besoin, parce que je sais et je vois combien la vie sur Terre peut s’avérer solitaire pour vous. Mais je vois aussi votre courage, et je vous aime profondément pour cela.

Je suis ici en ami, en frère, pas en maître. Je ne veux plus être un maître, un enseignant, car il est temps pour vous d’être votre propre maître. C’est votre mission en cette vie. Je sais que cette mission vous apporte parfois de la peine et de la solitude, mais quand vous l’accomplirez, quand vous deviendrez vous-même un maître dans cette ère nouvelle, cela vous procurera un profonde satisfaction et rendra votre voyage terrestre vraiment complet. Vous deviendrez comme un grand arbre, enraciné dans la Terre et atteignant le Ciel.

Vous constaterez que dans cette image de l’arbre, vous êtes seul. Parce que vous êtes un si grand arbre, vous avez besoin d’un certain espace. C’est là quelque chose qu’il vous faut apprendre à accepter en cette vie : vous êtes ici sur Terre pour aider à introduire une nouvelle énergie, et à cause de cela, vous serez souvent au ban de la société. Vous créez de nouvelles voies, et vous avez donc besoin d’espace pour que votre arbre grandisse. Et tous vous rencontrerez des frictions et des résistances en accomplissant votre mission.

Revenons à votre enfance. Ressentez à nouveau la beauté et la pureté de votre âme sur le point d’entrer en cette vie. Votre âme a fusionné avec un nouveau corps. Cela vous a demandé de plonger dans l’obscurité et l’inconnu. Il vous faut prendre conscience que votre âme n’est pas un être fini parfait. Il y a une part de risque à chaque saut dans l’inconnu. Votre âme est une réalité ouverte et dynamique. Elle veut explorer de nouveaux territoires à chaque vie. Et la naissance de chaque nouvel enfant est ce miracle qui se manifeste.

Pour parler en termes plus généraux, un enfant introduit toujours une énergie nouvelle pour l’humanité. Ce n’est pas que l’âme individuelle veut simplement explorer de nouveaux territoires, elle veut aussi apporter son énergie unique à la société humaine. Mais parce que chaque enfant porte en lui quelque chose de neuf, il ne sera pas complètement compris par ses parents ni par sa famille. Instinctivement, les parents essaieront de faire s’adapter l’enfant à leur vision du monde.

Le fait de devenir parent vous donne souvent un sentiment de responsabilité mêlé de peur et d’inquiétude. Quand les gens ont des enfants, leur mécanisme de survie remonte souvent à la surface. En un sens, leur part d’ombre, c’est-à-dire leur part la plus inconsciente, remonte à la surface lorsqu’ils élèvent leurs enfants. Ils font cela inconsciemment, ils ne le font pas exprès. Les parents forcent souvent leurs enfants à entrer dans une structure qui selon eux est juste et sécuritaire, et l’enfant peut se perdre dans cette structure. Cependant quelque part au fond de lui l’enfant se souvient : « Ceci n’est pas moi ». Mais avant que l’enfant ne puisse réaliser toute la signification de cette mémoire, il doit lâcher prise de la structure parentale afin de s’en libérer, et au cours de ce processus, l’enfant éprouvera de profondes émotions d’aliénation, de solitude et de désespoir.

En un sens, c’est le destin de chaque enfant humain. Par conséquent, je vous demande d’avoir un profond respect pour ce que votre âme a assumé en plongeant dans cette vie. Votre âme avait conscience du risque encouru de vous perdre émotionnellement et de devenir étrangers à elle. Quand vous regardez un enfant, il se peut que vous voyez un être innocent et joueur, mais prenez conscience du voyage éprouvant qu’il traverse. Vous-même avez été un enfant, et je vous demande maintenant de vous connecter à l’enfant encore présent à l’intérieur de vous.

Je vous demande de vous connecter à celui, à celle que vous étiez à l’âge de douze ans, avant de devenir adolescent, adolescente, et un être indépendant. Laissez juste venir à vous une image de votre enfant intérieur. Vous n’avez pas besoin de vous souvenir exactement de qu’il se passait à ce moment-là. Cet enfant que vous percevez n’est plus neuf ni innocent. Il a absorbé les émotions et les peurs de sa famille, autant que ses ambitions. Essayez de ressentir maintenant ou de voir comment cela vous a affecté-e, alors que vous étiez cet enfant. Symboliquement, vous pouvez voir cela comme une sorte de sac que l’enfant porte sur son dos, ressentez-en le poids énergétique.

Pour déposer ce sac, l’une des plus grosses difficultés vécues par un enfant au cours de sa croissance, c’est qu’il aime ses parents et qu’il éprouve une forte loyauté à leur égard. Chaque enfant veut être un guérisseur pour ses parents. Et il aura donc tendance à se charger de leurs fardeaux. Prenez cet enfant dans vos bras et dites-lui qu’il peut maintenant laisser tomber ce fardeau, ce sac. Une grande part de cette énergie lourde que l’enfant porte ne lui appartient pas. Le sac est plein de peur, d’anxiété, d’inquiétude et de négativité provenant de l’énergie familiale. Le plus important pour cet enfant et pour vous, est de réaliser que c’est en déposant le sac que vous devenez le véritable enseignant et guérisseur pour vos parents ou votre famille. Vous vous débarrassez alors des structures limitantes qui ont encore une emprise sur eux et vous leur enseignez alors, par l’exemple, comment se dégager de ces structures.

Pour ce faire, il vous faut distinguer entre vraie et fausse loyauté. La fausse loyauté prend place lorsque vous agissez par culpabilité, honte ou peur. Il vous faut vous souvenir que votre famille veut vous garder dans son cercle d’influence. Il y a un besoin instinctif, inconscient, d’agir ainsi, car vos parents ont besoin que vous soyez « l’un des leurs ». Il y a une sorte de possessivité dans la parentalité, souvent née de la peur, qui alimente une fausse loyauté de la part de l’enfant. Il vous faut vous libérer de ce genre de loyauté et quand vous le faites, vous pouvez alors développer une vraie loyauté envers vos parents et votre famille, à partir de votre âme.

La véritable loyauté signifie que vous vous libérez des structures limitantes du système mental de votre famille. Souvent, ces structures limitantes remontent à plusieurs générations, et cela demande beaucoup de courage et de clarté d’esprit pour vous déconnecter d’elles quand elles suscitent en vous de la colère et de la contrariété. Notez que vous ne vous déconnectez pas des membres de votre famille quand vous êtes en colère contre eux ou qu’ils vous agacent. C’est acceptable d’être en colère ou contrarié temporairement, mais il vous faut réaliser que dans cet état émotionnel, vous n’êtes pas encore libérés de l’énergie de votre famille biologique. Vous n’en serez libres que si vous êtes capables d’être indépendants, et de considérer votre famille natale depuis votre âme. Si vous regardez depuis votre âme avec compassion, vous laisserez la colère et la peur et vous créerez une distance émotionnelle par rapport à votre famille natale. Paradoxalement, l’espace qui s’ouvrira alors vous permettra de les aimer d’une manière beaucoup plus détachée tout en étant vraiment loyale.

J’aimerais vous faire comprendre que l’amour qui vient de l’âme n’est pas un amour émotionnel. Quand vous tendez la main à partir de l’âme, il se peut que vous ayez l’impression qu’il y a une distance entre vous et votre famille natale qui ne peut pas être facilement comblée. Mais cela ne vous dérange plus et vous l’acceptez car vous êtes vraiment dans le lâcher-prise. Vous êtes capables d’honorer et de respecter vos parents biologiques et cependant de maintenir des frontières très claires à leur égard. C’est la voie que de nombreux artisans de lumière parmi vous ont à emprunter.

Je vous invite maintenant à regarder votre enfant intérieur de douze ans quand il a déposé son sac. Quand le sac n’est plus là, comment se sent-il ? Ressentez-vous de la joie, du soulagement ? Vous vous retrouvez chez vous.

Je vous invite, vous cet enfant de douze ans, à visualiser un guide qui se dirige vers vous. Le guide qui s’approche est plus âgé que vous et il vous prend la main. Il représente pour vous un parent spirituel et son énergie est très différente des structures limitantes de votre famille natale. Ressentez l’accueil qu’il vous fait. Il reconnaît la nouvelle énergie qui est en vous et que vous voulez apporter à la Terre. Ce guide veut vous inviter à exprimer l’énergie de votre âme. Ressentez son énergie et son soutien. Il fait partie de votre famille spirituelle, de votre famille d’âme. Il vous encourage à faire quelque chose de spécifique dans votre vie. Que voulez-vous exprimer et expérimenter à cet instant précis ? L’énergie unique de votre âme est utile ici sur Terre. Chaque nouvelle génération est là pour introduire une nouvelle sorte de conscience.

Je voudrais terminer en disant quelques mots à propos de la plus jeune génération actuelle  de la Terre. Vous voyez en ce moment une nouvelle génération d’enfants qui ont bel et bien un pied dans la nouvelle énergie du cœur. Souvent, ils naissent de parents éveillés et conscients, mais ces parents ne savent pas toujours comment gérer cette nouvelle énergie et la sensibilité de leurs enfants, qui ne s’accordent pas avec les restes des vieilles structures. Vous êtes ceux et celles qui avez ouvert et fait éclater ces vieilles structures, mais les nouveaux enfants sont souvent complètement en-dehors de ces structures et cela crée des problèmes dans les secteurs traditionnels de l’école et de l’activité professionnelle.

Le meilleur conseil que je puisse donner aux parents actuels, c’est d’être à l’écoute de l’âme de vos enfants. Vous constaterez peut-être qu’ils ont un comportement étrange, ou qu’ils ne s’adaptent pas bien aux environnements très structurés. Ils sont souvent très éveillés et intuitifs et ils savent ce qu’ils veulent, même s’ils ne savent pas l’exprimer en paroles. Dépassez leur comportement bizarre ou « mauvais » et connectez-vous à eux sur le plan de l’âme, là où vous êtes à égalité, et où ils sont peut-être votre maître au lieu d’être vos élèves.

Dans leur esprit et leur cœur, ils portent une flamme de lumière, une nouvelle sorte d’énergie, et ils ont besoin de votre aide pour être en mesure de transmettre leur énergie à la société humaine. Ils ont besoin de vous pour que vous les aidiez à exprimer et à manifester leur énergie unique sur Terre de manières nouvelles et flexibles. Le véritable sens de la parentalité est de préserver ce qui est bon et sage de la tradition et en même temps, d’être ouverts à quelque chose d’entièrement neuf, afin d’accueillir la sagesse de l’âme des enfants. Il est probable qu’ils soient spirituellement plus avancés que vous.

©Pamela Kribbe

Traduction Christelle Schœttel

www.jeshua.net/fr

Anastasiya_Markovich_Effect_of_Butterfly

ou comment devenir l’ange que vous êtes

L-Amour-universel

Par Gerrit Gielen

www.jeshua.net

Beaucoup de gens sont hypersensibles. Ils ne supportent pas le bruit, l’agressivité et le rythme effréné de la société moderne. Ils souffrent souvent de troubles psychosomatiques et d’insomnies. Ce qui pour les autres semble aller de soi, par exemple : une fête de famille, est pour eux une corvée. Simplement faire ce que les autres considèrent comme normal tourne souvent au désastre pour eux.Enfants, ils sont souvent incompris et sous-estimés. Parce qu’il leur est difficile de s’affirmer et qu’ils se réfugient dans leurs rêves, leur scolarité est pénible. Très souvent, mener une carrière et réussir selon les critères de la société ne fonctionne pas pour eux. Ils végètent alors plus ou moins en marge de la société. Le simple fait de participer aux activités courantes est vécu comme quelque chose d’épuisant. À cause de tout cela, l’image qu’ils ont d’eux-mêmes n’est pas très positive, ils se sentent souvent en situation d’insécurité et d’infériorité. Leurs pensées sont confuses, et il leur arrive de répéter sans cesse les mêmes choses.Évidemment, ce tableau est assez caricatural. Cependant, beaucoup de gens s’y reconnaîtront (en partie). Concentrons-nous maintenant sur certains traits positifs communs aux êtres hypersensibles. Ils apprécient la paix et le calme, aspirent à vivre en harmonie avec leurs congénères. Ils sont sensibles à la beauté, surtout à celle de la nature. Ils sont très empathiques et ouverts au spirituel. Ils ont une imagination fertile. Ils attirent à leur insu les gens en difficulté qui leur demandent conseil.Quel est leur problème ? La réponse est qu’ils ne sont pas (seulement) hypersensibles, ils sont aussi dotés d’une grande sensibilité. En fait, ce sont des anges déguisés.
Qu’est-ce qu’une grande sensibilité ?
Tout être vivant émet une certaine vibration, une aura : les fleurs, le soleil, les humains, les animaux, les plantes, ainsi que la société humaine dans son ensemble. Vous êtes d’une grande sensibilité lorsque votre vibration, votre aura, sont plus raffinées que celles de la société humaine.

Imaginez un instant un bel ange radieux qui descend du Ciel pour naître en un corps humain dans une métropole moderne. L’ange passe un moment très difficile, confronté au bruit, au chaos et à la laideur du monde qui l’entoure. Où sont passées la sérénité et la beauté de la nature ? Où sont les fleurs ? Où est la profonde sagesse intérieure ? Le sentiment d’unité avec le cosmos ? L’ange se sent anéanti, étranger. Le monde alentour ne le nourrit pas, il ne le reconnaît pas. L’ange commence à penser qu’il y a en lui quelque chose qui ne va pas, et il devient triste et déprimé. Comme il ne se sent pas chez lui ici, il vit à l’écart et aspire vaguement à une autre réalité. Les gens autour de lui le considèrent comme un rêveur qui ne veut pas affronter les réalités de la vie. La lumière de l’ange diminue. Alors qu’il était d’abord quelqu’un d’une grande sensibilité, il est maintenant devenu hypersensible.

Peut-être vous demandez-vous pourquoi cet ange s’est incarné sur Terre ?

Beaucoup d’anges s’incarnent sur Terre et chaque ange a sa propre motivation. Il existe toutefois une motivation d’ordre général : celle d’aider la Terre. Grâce à la présence de tous ces anges, la société humaine dans son ensemble gagne en lumière et en sensibilité. La présence angélique élève les vibrations du monde. C’est surtout vrai lorsque les anges se souviennent de qui ils sont et qu’ils ont retrouvé confiance en eux. Quand leur lumière brille vraiment.

Maintenant, imaginez un instant que vous êtes l’un de ces anges. Que pouvez-vous faire pour redevenir radieux, pour transformer votre hypersensibilité en une grande sensibilité ?


Première étape : Réaliser que vous êtes un ange

Réalisez que vous êtes un ange et n’ayez pas peur de le montrer. Croyez en votre lumière, en vos capacités créatrices et surmontez votre peur de vous montrer. Ceci est la première étape.

Comment ferez-vous cela ?

En vous connectant au spirituel. Voir le monde selon une perspective spirituelle, se souvenir de la sphère intemporelle d’amour et de beauté dont vous êtes originaire et à laquelle vous appartenez. Vous avez toujours été en contact avec cette réalité subtile, éthérée. À présent, faites un nouveau pas en avant et croyez vraiment qu’elle est là. À l’instant où vous entrez en connexion avec elle, vous entrez aussi en contact avec votre centre intérieur et vous commencez à réaliser qui vous êtes réellement. Vous vous souvenez que votre conscience est éternelle et que c’est une source prodigieuse de lumière et de créativité.

À partir du moment où vous réalisez que vous faites partie de cette autre sphère, qui est votre véritable foyer, le jugement que la société porte sur vous devient beaucoup moins pesant. Vous réalisez que votre séjour ici n’est que temporaire, et que cette société chaotique et trépidante va disparaître un jour et faire place à une société plus paisible, harmonieuse et heureuse. Ce que cette société pense et attend de vous est secondaire. Le plus important, c’est ce que vous êtes venus faire, comment vous allez manifester votre lumière en ce monde.

En percevant votre origine véritable, vous allumez votre lumière. La lumière est créatrice et transformatrice. Vous remarquerez que votre environnement va commencer à réagir différemment. La vie va devenir plus facile et les gens vont vous prendre plus au sérieux. Vous aurez franchi la première étape fondamentale dans la transition entre l’hypersensibilité et la grande sensibilité.


Seconde étape : Devenir conscient(e) de votre énergie masculine

Vous êtes capable de vraiment offrir votre lumière aux autres à la seule condition que vous soyez également capable de ne pas la donner. Si vous ne savez pas dire Non aux autres, votre Oui n’a pas de sens. Apprendre à poser des des limites et à vous affirmer est crucial. Si vous ne le faites pas, votre énergie s’écoule dans un trou sans fond, et vous vous sentirez en permanence faible et fatigué.

Pour empêcher cela, vous avez besoin d’entrer en contact avec votre énergie masculine. Beaucoup de gens qui sont enclins au spirituel ont une image n »négative de l’énergie masculine. Elle est associée à la violence, l’oppression, l’agressivité et elle est considérée comme n’étant pas spirituelle. En résultat de cette attitude négative envers l’énergie masculine, beaucoup de personnes de tendance spirituelle et hypersensibles se sentent impuissantes et incapables de s’affirmer.

La solution est de comprendre qu’il n’y a rien de mauvais dans l’énergie masculine, en soi. C’est le déséquilibre entre le masculin et le féminin qui est la cause du problème. En considérant comme inférieure l’énergie masculine, beaucoup de personnes affaiblissent leur propre force. C’est ce qui arrive surtout chez les femmes sensibles. Spécialement lorsque l’on traverse un processus de croissance spirituelle, il est de première importance de se connecter avec son énergie masculine.

Dès que vous aurez franchi la première étape et que vous serez plus conscient(e) de ce que vous êtes en réalité, vous allez vous distinguer énergétiquement de votre entourage. Votre lumière sera remarquée. Ce qui va attirer vers vous ce que j’appelle des sangsues énergétiques. Ce sont des personnes ou d’autres entités, par exemple l’organisation pour laquelle vous travaillez, qui se nourrissent de votre énergie. Ils vous privent de votre énergie sans rien vous donner en retour. Si vous n’êtes pas capable de vous protéger dans un tel environnement, vous êtes coincé(e).

À ce point, il est nécessaire d’utiliser votre énergie masculine. Accueillez votre part masculine, votre homme intérieur et faites-lui confiance. Laissez-le prendre la forme d’une épée qui, dans vos mains, tranche les liens entre vous et tout ce qui vous prive de votre énergie.

Un piège fréquent, lorsque vous utilisez l’épée de votre énergie masculine efficacement, est la notion d’égalité. « Nous sommes égaux et je ne devrais pas donc pas faire de distinction entre moi et les autres, et je devrais partager ce que j’ai avec eux. » La notion d’égalité est vraie jusqu’à un certain point. Au niveau de l’âme, nous sommes tous égaux. Au niveau de la manifestation, toutefois, nous ne le sommes pas. Certaines personnes sont plus aptes que d’autres à laisser briller leur lumière. En ne reconnaissant pas cela, nous donnons libre accès aux sangsues énergétiques. Spécialement ceux qui rayonnent beaucoup de lumière et qui ont beaucoup à donner devraient se protéger. Faites attention à qui ou à quoi vous donnez votre énergie. Tout le monde n’est pas prêt à recevoir ce que vous avez à offrir. Ne laissez pas votre don précieux être gaspillé par des personnes ou des organisations qui ne correspondent pas à vos vibrations. Utilisez votre énergie masculine pour discerner.


Troisième étape : Réaliser que mère Terre est votre amie

Beaucoup d’êtres hypersensibles éprouvent de la résistance à vivre sur Terre. Cette résistance est en partie due au fait qu’ils ne se sentent pas chez eux dans notre société occidentale moderne. L’énergie de la société ne correspond pas à la leur et ils se sentent étrangers à cette société. Ils veulent partir. Dans leur subconscient, ils se souviennent de leur héritage spirituel et aspirent à rentrer « à la maison ». Ils veulent retourner à la paix et à l’harmonie de leurs sphères célestes, qui contrastent tant avec le bruit, la peur, l’agressivité et l’anonymat de la société humaine actuelle.

À part cette raison pour laquelle ils ressentent de la résistance envers le fait de vivre sur Terre, les êtres sensibles savent aussi intuitivement ce qu’il leur est arrivé au cours de leurs vies passées sur Terre. Ils ont souvent des mémoires de guerre, de persécution ou d’autres formes d’agression. Ils se souviennent d’avoir essayé d’être bons et de faire le bien sur Terre et d’avoir été violemment rejetés pour cette raison.

Pour surmonter votre résistance à être ici, il est important de faire la distinction entre l’énergie de la société humaine et l’énergie de la Terre en elle-même. Pour ce faire, trouvez-vous un bel endroit dans la nature. Allez-y en semaine, par exemple, quand c’est calme. Ressentez l’énergie présente, la sérénité et la paix. Ouvrez votre cœur à ce lieu naturel et ressentez toutes les énergies qui y sont présentes. À part vous, il y a aussi des esprits de la nature, comme les fées et les lutins, qui travaillent en étroite collaboration avec la Terre. À présent, ressentez la Terre, cette Terre pour laquelle vous êtes venus, la Terre qui vous vient en aide et qui souhaite vous soutenir. Ouvrez votre cœur à son énergie et à son amour.

En entrant en communion avec la Terre, vous êtes capable de prendre vraiment votre place et de laisser briller votre lumière dans ce monde. Vous êtes capable de changer le monde et de le rendre plus beau. Il y a un lieu pour vous sur Terre, où vous vous sentez chez vous. Et cela deviendra un phare qui transformera le monde alentour.

Les êtres hypersensibles se cachent. La lumière de ceux qui sont d’une grande sensibilité rayonne dans le monde.


Quatrième étape : Utiliser votre énergie féminine pour devenir encore plus sensible

Votre énergie féminine peut faire la différence entre avoir peur de quelqu’un et aimer quelqu’un. Elle vous permet de regarder derrière le masque et de voir sa vulnérabilité. Dans notre cœur, nous sommes tous bons. Dieu est dans le cœur de chacun. Vous pouvez utiliser l’énergie féminine qui est en vous pour devenir quelqu’un d’encore plus sensible ; utiliser votre capacité d’empathie pour comprendre réellement comment l’autre se sent dans ses souliers. Comprendre l’autre de l’intérieur peut vous aider à relativiser ses remarques désobligeantes ou son comportement belliqueux. Cela peut vous aider à lâcher prise.

Cela devient possible quand l’énergie masculine en vous est assez forte pour protéger votre côté féminin. Quand nous sommes blessés par ce que quelqu’un nous dit, bien souvent, ce ne sont pas ses paroles qui nous blessent, mais notre interprétation trop susceptible de ces paroles. Bien souvent, les gens ne nous en veulent pas personnellement, ils ne font que nous lancer à la figure ce qui ne nous était pas destiné personnellement. Votre énergie féminine peut vous aider à ressentir ce qui se passe en réalité chez l’autre. En utilisant le don féminin de la sensibilité, nous voyons à présent pleins de lumière dans ce monde obscur qui nous entoure. Devenant encore plus sensibles, nous franchissons une étape vers le cœur de nos congénères, qui est souvent plus chaleureux et lumineux que nous le pensions. En percevant la lumière dans le cœur de l’autre, celle-ci brillera davantage.

Devenir encore plus sensible fonctionne dans deux directions : non seulement vous percevez mieux qui est l’autre, mais aussi les autres vous connaissent mieux. Ils ressentent quelque chose de sensible, de chaleureux et de beau en vous, qu’ils n’avaient pas remarqué auparavant. En reconnaissant l’autre, les autres vous reconnaissent. C’est comme cela que vous commencez à vous sentir chez vous sur Terre.


Être un ange, c’est être équilibré

Tout être humain donne et reçoit. Pour rester en bonne santé physique et spirituelle, nous avons besoin d’être en équilibre avec notre entourage. Les courants du don et de la réception ont besoin d’être équilibrés. À partir du moment où notre lumière rayonne davantage, que nous faisons la transition de l’hypersensibilité à la grande sensibilité, et que nous devenons l’ange que nous sommes, le courant du don s’accroît. Il émane de nous une belle lumière créatrice et nous la partageons avec notre entourage, souvent à notre insu. L’énergie que nous projetons dans le monde veut nous revenir sous forme d’abondance (physique).

C’est une cause de problèmes pour beaucoup de personnes sensibles. Souvent, les hypersensibles ne croient pas que la vie peut être belle, pleine de richesses et d’abondance pour eux. Ils ont l’impression que ce ne serait pas juste, qu’ils ne le méritent pas, et c’est ainsi qu’ils bloquent le courant de réception qui veut venir à eux. Des traditions religieuses qui vous enseignent qu’il vaut mieux donner que recevoir, ou bien que c’est un péché de se réjouir, renforcent cette ligne de pensée. La peur et le doute font obstacle à l’abondance naturelle qui veut venir à vous.

Soyez attentif (ve) à cela. Vérifiez si vous êtes bien ouvert(e) à ce que l’univers aimerait vous donner, à tout l’amour qui est là pour vous. Tant que vous ne dites pas Oui à ce que l’univers veut vous envoyer sur votre chemin, vous ne vous êtes pas vraiment dit Oui. Dites-vous un Oui franc et sonore, plein d’amour, à vous tout entier.

Accepter le courant de réception dans votre vie vous deviendra alors naturel.

© Gerrit Gielen

www.jeshua.net

 

À lire aussi Fragilité = Force

ConscienceCosmique

L’âme est extrêmement créative. En effet, rien n’est impossible dans le monde onirique, nous rappelant la nature illimitée de l’Être. Dans le rêve, le voile créé par la dualité du temps et de l’espace s’estompe, divulguant un monde fluide, en changement constant où la guérison et la transformation profonde sont favorisées.

Le conscient, limité par la dualité et la rationalité, est absent dans le rêve, laissant carte blanche au subconscient et aux parties de nous-mêmes souvent oubliées de s’exprimer afin de nous libérer et de nous élever vers un état d’être plus haut au niveau vibrationnel. Néanmoins, les rêves sont toujours cohérents et intelligents, malgré leur manque apparent de rationalité et d’ordre. C’est aussi dans les rêves que nous visitons d’autres mondes, ceux-là bien réels aussi, bien que « situés » au sein d’autres dimensions.

Sachez que nous pouvons tous nous entraîner à se souvenir de nos rêves et à mieux les comprendre. Avant d’aller au lit, prenez le temps de créer l’intention de vous rappeler de vos rêves au réveil, puis endormez-vous. Veuillez garder un journal à votre portée afin d’y noter vos rêves et pour vous aider à identifier les symboles et les séries d’événements récurrents dans vos rêves. En fin de compte, vous demeurez toujours le ou la meilleur(e)  interprète de vos rêves, puisque les messages s’y trouvant vous sont dédiés par votre âme.

Si vous êtes intéressé(e) à en savoir plus sur vos rêves, cliquez ici pour une interprétation gratuite de vos rêves.

Entendez-vous ce que votre âme vous dit?

VoyageversCentreGalactique

Rose&Butterfly

Toute ma vie j’ai eu du mal à faire la paix avec la notion dichotomique de la fragilité et de la force. Très tôt, cette dichotomie m’a été transmise par la pensée collective et par mon éducation selon la croyance dominante qui pourrait se résumer ainsi : si tu es trop sensible, tu ne survivras pas dans ce monde.

Dans ma psyché d’enfant, j’ai donc été guidée à mettre plusieurs qualités semblables (telle la délicatesse, la sensibilité, la vulnérabilité, et la douceur) sous un même thème : la fragilité.

Tout en intégrant cette dualité de la fragilité versus la force, je ressentais au sein de mon Être comme un déchirement dans mon cœur en apprenant à réprimer et à oublier une grande partie de moi-même qui m’était si naturelle. J’ai dès lors commencé à respirer au moindre de ma capacité.

Je vous fais part de mon histoire personnelle en cette occasion, car je constate que beaucoup d’entre nous ont été guidé(e)s à intégrer ce même paradigme; c’est-à-dire qu’afin de devenir des individus forts et adaptés, nous avons cru qu’il était nécessaire de « taire » notre sensibilité. Nous avons donc développé des stratégies de survie afin de gérer notre ‘hyper-sensibilité’. Ce phénomène en est un mondial, qui semble se poursuivre depuis si longtemps.

Plus tard au cours de ma vie, lorsque les événements se sont précipités de façon si chaotique (une bénédiction déguisée) qu’il m’a fallu changer ma manière d’aborder la vie, j’ai donc décidé d’embrasser consciemment mon cheminement spirituel. Toutefois, même si cette nouvelle voie m’apparaissait comme la plus évidente à suivre et qui, par le fait même, me procurait un bien fou, elle réveillait aussi en moi une ancienne peur qui me rongeait jusqu’aux os. Choisir le chemin de la guérison de soi et la croissance spirituelle signifiait que j’aurais inévitablement à permettre à ma sensibilité d’émerger et de s’exprimer à nouveau.

Logiquement, lorsque nous entreprenons de croître de façon personnelle et spirituelle, notre taux vibratoire croît synchroniquement. De même, augmenter notre taux vibratoire entraîne une augmentation de notre sensibilité. Ce qui est en fait une bénédiction a été longtemps perçue comme un mauvais sort par plusieurs.

Étrangement, à mesure que je deviens de plus en plus sensible aux énergies, je continue de faire face aux défis et aux ‘blessures’ de la vie. Ironiquement, toutefois, ces défis et sources de souffrances deviennent plus faciles à gérer et à transcender avec clarté et force.

Ironiquement? Et bien, il faut croire que je m’étais fourvoyée sur toute la ligne! Plusieurs d’entre vous savent déjà que lorsque l’on accepte qui l’on est réellement et que l’on nourrit de lumière et d’amour toutes ces parties de soi-même restées dans l’ombre, c’est à ce moment là que l’on devient éminemment puissants!

Que nous soyons conscients ou non des êtres et des guides qui sont mis sur notre route, le choix de s’aimer tel que l’on est véritablement fait toute la différence. Cela ne signifie pas pour autant que nous ne souffriront plus jamais. Néanmoins, à mesure que les doutes et le manque d’estime de soi sont remplacés par l’amour de soi, les périodes difficiles à passer deviennent moins graves et sont vécues et résolues plus rapidement et efficacement. L’amour de soi signifie de permettre aux émotions d’être vécues et relâchées, mais non de permettre à notre énergie de se perdre dans les événements et les autres (le monde extérieur). Simplement parce que nous savons que nous méritons ce qu’il y a de meilleur pour soi.

Tel que les arbres en font mention (voir leur message intitulé « Votre majestueuse présence – un message des arbres tout-puissants » sur mon blog), il existe au sein de chaque être humain un centre de paix, de stabilité et d’immobilité inhérente qui demeurent intacte, peu importe ce qui arrive dans nos vies. Il est plus facile de ressentir cette puissante force de paix en soi lorsque nous nourrissons notre être d’amour et que nous nous acceptons entièrement.

Pour revenir à la notion de fragilité, la nature nous offre de nombreux exemples de créatures délicates et fragiles qui sont incroyablement puissantes. Prenez le papillon, par exemple. Le papillon monarque entreprend un voyage titanesque d’aller et retour chaque année du Canada au Mexique. Même si aucun individu ne survivra à cet aller et retour complet, la distance parcourue par chacune de ces créatures si délicates et petites en fait l’un des êtres les plus forts de la nature. Leur puissance est indéniable.

Au début de la vingtaine, je suis devenue très malade. Du jour au lendemain, il m’était devenu impossible de manger et de vivre de la même façon, et j’ai dû changer mon alimentation du tout au tout. J’ai longtemps résisté à ce changement, car je me percevais comme étant trop jeune pour devenir si fragile. Cependant, avec le temps, je me suis bien rendue compte qu’il s’agissait là d’une bénédiction déguisée sur mon chemin d’amour propre, car cela m’a permit de détoxifier mon organisme, de le rajeunir et d’avoir conséquemment plus d’énergie en bout de ligne. Je suis aussi devenue plus résistante aux maladies et aux maux de toutes sortes, car je respecte et j’honore ma sensibilité. Dorénavant, je m’assure de ne plus nier ma sensibilité et de ne plus me forcer à m’adapter à des situations ‘toxiques’  afin de plaire aux autres.

À mesure que nous augmentons notre vibration individuelle et collective, et particulièrement en ce temps de la Nouvelle Terre, chacun d’entre nous est appelé à devenir plus sensible, chacun et chacune à son propre rythme. Toutefois, devenir hautement sensible est désormais inévitable. La bonne nouvelle est qu’en même temps de nous entraîner dans cette voie, les énergies de la Nouvelle Terre soutiennent cette élévation de conscience et de sensibilité nouvelle.

Devenir apparemment fragile, et à la fois plus fort, fait partie du nouveau paradigme.

Songez à tous ces maitres et ces saints qui ont foulé le sol de la Terre et qui vivent parmi nous en ce moment. Ils peuvent être si sensibles et doux à la fois, et pourtant, il est indéniable qu’ils sont extrêmement forts et puissants. Nous aussi sommes les maîtres, et nous sommes appelés à accueillir et briller qui nous sommes véritablement, avec tout notre cœur.

Songez à tous ces enfants qui naissent en ce monde présentement. Ils sont particulièrement sensibles, n’est-ce pas? Pouvez-vous voir cela comme un cadeau du ciel? Par ailleurs, ils sont ici pour nous enseigner à éveiller à nouveau notre sensibilité et notre délicatesse. Or, c’est la seule manière de permettre à nos dons innés de clairvoyance, de clairsensibilité, de clairécoute, et de compréhension spirituelle de se développer pleinement.

La vraie question est désormais : Êtes-vous prêt à respirer au maximum de votre capacité?

Vous pourriez être surpris combien il vous est possible d’accomplir (souvent plus rapidement et avec moins d’effort) lorsque vous permettez à votre fragilité, à votre sensibilité et à votre douceur de s’exprimer librement en vous et à travers vous. Pourquoi? Et bien, simplement parce que ce faisant, vous offrez automatiquement moins de résistance au flot naturel d’abondance qui vous alimente en permanence : l’Amour. Lorsque que vous vous acceptez et que vous vous aimez tel que vous êtes, vous permettez à votre créativité et à vos rêves de se manifester avec aisance. La source des univers vous donne toujours ce que vous demandez, et vous pouvez l’accueillir avec facilité et douceur au lieu de la bloquer avec la peur et le refoulement.

Vous êtes infiniment puissant, dans la totalité de votre Être.

Et souvenez-vous, vous êtes aimé inconditionnellement en tout temps, peu importe ce qui se passe.

Permettez de vous ouvrir à et d’aimer votre fragilité et votre sensibilité, car il s’agit en fait d’un cadeau des cieux, et cela fait donc partie de votre héritage divin.

Avec amour et lumière,

Isabelle

transcendenceSusan Seddon Boulet

                                              Transcendence par Susan Seddon Boulet
 
 
Si la lecture de ce message a résonné en vous, vous pouvez choisir de partager votre appréciation en faisant un don.
 
Vous pouvez effectuer votre don sur PayPal addressé à abirami.isabelle@gmail.com
 
Merci!!!
Unis...vers . . .

¤¤¤ Aux confins de Soi & Au-delà ***

Amrita Mentoring

Parce que s'épanouir c'est aussi comprendre qui l'on est

eclatdevie

Eclat de Lumière et de Vie dans votre coeur !

La Révolution Intérieure

Un site utilisant WordPress

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

reikilorient

reiki et initiations à Lorient

The Poetry of Your Soul

Angelic guidance and food for your Soul

!! Ô RaRe !!

You are in the right place at the right time ever (+_+) ^o^ ¤ ¤ * * ... So SMILE :D ! ;-) <333

Laura Médium

Ramblings about my life as a psychic

Hither & Yon…

Guidance angélique et nourriture pour l'âme

%d blogueurs aiment cette page :